Covid oblige, je ne retrouvai Azadi que le mardi 23 juin, accompagné de Pom’, bien entendu.

Le soleil brille et ma vie s’organise rapidement entre le réarmement d’Azadi, les petites baignades quotidiennes – en fin d’après-midi généralement – et les soirées “Gyros Pita” avec la joyeuse équipe de plaisanciers français présente à Karystos.

Les Jeanne en bateau…

Le 13 juillet, Azadi sera enfin mis à l’eau, paré pour de nouvelles navigations, en Grèce pour commencer, avec André et Soizic.

Tout d’abord, ce sera un petit convoyage de Karystos à Zéa Marina via les baies de Vasiliko et Vouliagméni , soit une soixantaine de milles en solo avant de récupérer les enfants d’abord, Brigitte ensuite à Athènes.

Ensuite nous ferons une belle boucle qui nous amènera d’abord à Poros puis à nouveau sur la belle île de Milos avant de revenir sur le continent en faisant de belles escales à Sérifos, Mérikha -puis Varkiza, d’où repartiront Soizic et André.  Une jolie navigartion de 250 milles pour le capitaine, Brigitte, son second et ses deux moussaillons venus de Lisbonne Soizic et André.(à lire ici).

 

Très bonne taverne au bord de la mer à Mandrakia.

Ensuite nous profiterons sans réserve d’une période de transition tranquille qui nous verra retrouver nos amis sur l’île de Poros puis commencer notre périple de retour. De Varkiza à Kéfalonia en passant par Poros, Nisos Dhiaporioi, Corinthe, Galaxidhi, Trizonia, Nafpaktos, Mésolongion et le port d’Argostoli sur l’île de Kéfalonia  (ici).

 

Avec Adda, à Poros.

Brigitte à Nafpaktos.

Ensuite viendront les navigations plus longues, toujours avec Brigitte, qui nous amèneront jusqu’en  Sardaigne en passant par la Sicile – Syracuse, Catane, Taormina, Céfalu, Palerme, San Vito lo Capo et Favignana sans oublier un détour incontournable par l’île de Vulcano, avant une seconde belle traversée jusqu’en Sardaigne avec les escales de Villasimius et de Cagliari.

Une belle promenade en duo  de 1070 milles à voir ici.

J’aimerais tant voir Syracuse…

Et ce sera enfin la dernière partie de la promenade, en solo, de Cagliari à Soubise. Une belle aventure pour le capitaine, accompagné de Pom’ bien sûr, qui verra Azadi flirter avec les Baléares, les côtes espagnoles et portugaises avant d’apercevoir au bout de la nuit le phare de Chassiron, à la pointe de l’île d’Oléron, fin d’un périple de 2100 milles à découvrir ici.

Très joli…. mais plutôt de loin, cet été.

Du 13 juillet et sa mise à l’eau à Karystos jusqu’au 16 Octobre et son arrivée à Soubise, Azadi aura donc promené ses équipages à travers de nombreuses escales, quitté la Grèce, visité la Sicile, effleuré la Sardaigne et les Baléares, “farnienrté” à Lisbonne et longé les côtes portugaises. Il aura aussi passé 46 nuits au mouillage, 36 au port (dont les 7 nuits à Lisbonne) et 11 nuits en navigation pour une promenade d’environ 3480 milles.

Les escales “solo” :

Cagliari – Baie de Malfatano (solo – 30 nm),

Baie de Malfatano – Isla Caprera (Majorque) (solo – 311 nm)

Isla Caprera (Majorque) – St Eulalia (Ibiza) (solo – 72 nm)

St Eulalia (Ibiza) – Carthagène (solo – 182 nm)

Carthagène – Baie d’Aguilas (solo – 36 nm)

Baie d’Aguilas – Montéléva (solo – 58 nm)

Montéléva – Tarifa (solo – 206 nm)

Tarifa – Portimao (solo – 180 nm)

Portimao – Sines (solo – 90 nm)

Sines – Lisbonne (solo – 65 nm)

Lisbonne – Seixal (solo – 8 nm)

Seixal –  Péniche (solo – 74 nm)

Péniche – Figueira da Foz (solo – 65 nm)

Figueira da Foz – San Jacinto (solo – 41 nm)

San Jacinto – Povoa Do Varzim (solo – 51 nm)

Povoa do Varzim – Baiona (solo – 57 nm)

Baiona – Porto Novo (solo – 20 nm)

Porto Novo – Muros (solo – 39 nm)

Muros – Camarinas (solo – 41 nm)

Camarinas – Baie de Méra (La Corogne) (solo – 52 nm)

Baie de Méra (La Corogne) – Port Alumina (solo – 69 nm)

Port Alumina – Luanca (solo – 49 nm)

Luanca – Gijón (solo – 46 nm)

Gijón – Soubise (solo – 291 nm)

Total solo 2103