Loading

Lisbonne – Sintra

Lisbonne – Sintra

Azadi est sagement amarré en bout de ponton dans la marina de Bélem, au pied de la tour des Découvertes, après une navigation tranquille depuis Figueira da Foz. Nous allons passer quelques jours dans la capitale portugaise, la ville aux sept collines, arpenter ses ruelles tortueuses comme ses belles avenues, emprunter le mythique Tram 28, goûter aux si réputés Pasteis de Nata. nous irons également visiter le Palais de Pena  dans la ville de Sintra toute proche.

C’est parti. Tout près de nous se dresse la Tour de Belém, imposant vaisseau de pierre qui était destiné lors de sa construction à protéger Lisbonne. Maintenant inscrite au patrimoine de l’Humanité de l’UNESCO, c’est un édifice que l’on repère de loin et qui marque vraiment l’atterrissage sur la ville. Surplombant le port, le Monuments aux Découvertes  domine une gigantesque rose des vents de 50 mètres de diamètre.

A quelques minutes du port se dressent le monastère des Hiéronimytes  qui abrite le tombeau de Vasco de Gama.

Petite anecdote, c’est dans ces lieux que, le 13 décembre 2007, les chefs d’État ou de gouvernement de l’union européenne s’y réunirent pour signer un nouveau traité constitutionnel appelé traité de Lisbonne. Ce dernier n’est autre qu’une ré-écriture du Traité de Rome 2004 – rejeté le 29 mai 2005 par prés de 55% des Français et par plus de 60% des Hollandais trois jours plus tard. Ce qui n’empêchera pas la signature du traité en 2007 …..grrrrrr !!!

 

 

Après une telle visite, il nous faut ABSOLUMENT  reprendre des forces et, justement, tout proche, se situe LA pâtisserie,  Pasteis de Belém, qui fait le bonheur des locaux comme des touristes. Au menu, le pastel de nata !

Cette pâtisserie traditionnelle, dont la recette a été inventée par les moines du monastère voisin, est un véritable régal. Vous trouverez la recette  sur ce blog qui parle aussi de Lisbonne.  Allez, régalez-vous.

pasteis

Pasteis de Nata.

La ville aux sept collines mérite bien ce qualificatif….Nous « flânerons » donc dans les quartiers de Lisbonne : Le quartier de l’Alfama, l’un des plus anciens et un des plus traditionnels. Ses rues étroites constituent un incroyable labyrinthe et ses fameux tramways  ajoutent au charme de l’endroit.  Tout aussi charmant, le quartier de Graça, le plus haut perché de Lisbonne, proche du château de Sao Jorge, avec ses belvédères très connus, le Belvédère de Graça et le Belvédère de la Senhora do Monte.

Heureusement que la ville regorge de petits cafés et restaurants où nous ferons des pauses plaisantes, revigorantes et… très accessibles. Deux cafés et deux pâtisseries pour 3 euros, en terrasse, nous apprécions.

Ne reculant devant aucune épreuve, nous avons bravé les pentes les plus inhumaines (si, si ….) pour visiter le Château Saint-Georges qui, situé sur l’une des 7 collines de la ville, domine par sa situation tout Lisbonne. Les fortifications du Castelo de São Jorge se retrouvent dans presque tous les clichés de la ville. Les pavés lisses qui lui servent de parterre ont tout vu : les Wisigoths au 5ième siècle, les Maures au 9ième siècle, les chrétiens au 12ième siècle, la famille royale du 14ième au 16ième siècle, et les détenus et condamnés au cours de toute son histoire. En parcourant ses remparts et ses cours ombragées par les pins, nous jouirons ainsi des meilleures vues sur les toits rouges de la ville jusqu’au fleuve du Tage.

A faire, Incontournable , Inoubliable, Pittoresque…ce qu’on lit au sujet du Tram 28. Donc, on y va et nous ne sommes pas déçus. Sûr que nous ne l’oublierons pas !  debout à l’arrière du Tram, au milieu des passagers de tous les jours, nous avons apprécié/enduré le parcours urbain,  frôlant quelquefois de très près les murs, au milieu de petites rues pentues…mais ce ne fut pas un moment calme. Bringuebalé de part et d’autre, bousculé, coincé, essayant tant bien que mal de faire des photos…ahhhhhh oui, inoubliable.

Lisbonne, on y grimpe sans cesse !!!! Certainement ce qui a présidé à la construction de l’ascenseur de Santa Justa. Attraction indéniable, c’est surtout un moyen de se déplacer pour les lisboètes, afin qu’ils passent d’un quartier à un autre (de la Baixa au Chiado), sans effort. C’est aussi une oeuvre à part entière, visitée pour son architecture particulière et pour la vue imprenable qu’elle offre sur la ville en son sommet, 

Inauguré le 10 juillet 1902, cette construction en fer de 45 mètres de hauteur a été un véritable succès dès sa mise en fonctionnement. L’édifice fait penser à la Tour Eiffel, avec son architecture en fer forgé travaillé avec une parfaite minutie, dans un style néo gothique.A l’origine, cet ascenseur fonctionnait à la vapeur, puis très vite, grâce à l’électricité. En 2002, il est rentré parmi la liste des monuments nationaux du Portugal.

Lisbonne, c’est aussi un pont qui rappelle le Golden Gate de San Francisco, le pont Vasco de Gama qui est le deuxième pont le plus long d’Europe – 17,2 km – après le pont de Crimée – 18,3 km – qui sera mis en service en 2019.

De l’autre côté de la rive nous apercevons un christ comme celui de Rio, le sanctuaire du Christ-roi à Almada. S’élevant sur le sommet d’une falaise dominant les eaux du Tage, le monument, s’élève à 110 mètres (un portique de 82 mètres de hauteur et la statue proprement dite de 28 mètres, les bras ouverts, tournée vers la capitale portugaise)

 

Le parc et le palais de Pena.

A une quinzaine de milles au nord…. non, nous sommes provisoirement terriens, donc à 25 kilomètres au nord de Lisbonne se dresse le Palais de Pena.
Le palais a été construit pour être vu de n’importe quel point du parc, de la forêt et des jardins luxuriants contenant plus de cinq cent espèces d’arbres provenant des quatre coins du monde. Le Pálacio da Pena est issu de la folie architecturale de Dom Fernando II, époux de la reine Maria II du Portugal au 19ième siècle. C’est un mélange parfait de différents styles et de différentes influences (du nord-africain au gothique médiéval). L’intérieur a été restauré tel qu’il il était en 1910, lorsque la Reine Amélie y a passé sa dernière nuit avant de fuir la révolution et de se rendre au Brésil.

Une très belle visite, encore une fois tout en escaliers et sentiers pentus. A faire, bien sûr.

Et dans ce décor à la Disney, je ne peux m’empêcher de jouer…

L’intérieur du palais.

et enfin, en contrebas, le Château des Maures.

 

Avant de reprendre  notre descente vers le sud, nous irons passer une nuit au mouillage à Seixal. La suite, Sines puis Lagos….. Mais vous l’avez compris, ceci est une autre histoire.

 

 

 

 

 

LEAVE A COMMENT