Liste des articles publiés sur le site :

Articles généraux.

  • Comment suivre Azadi ?

Azadi est équipé  d’un  émetteur-récepteur  AIS (Automatic Identification System). La suite ici.

2020

… en cours ….

2019, une nouvelle année dans les eaux grecques.

  • Karystos, sur le port

    Navigations 2019 en bref…

Je retrouvai Karystos le 14 mars avec un bon mois devant moi pour préparer Azadi en vue de cette saison 2019 et me rendre en Crète où je devais retrouver Brigitte le 29 avril pour un nouveau séjour à Elounda. La suite ici.

  • Préparation de la saison 2019 : Karystos – Elounda, du 14 mars au 29 avril.

Le jeudi 14 mars au soir, je dormais à nouveau sur Azadi, niché au milieu d’autres voiliers dans le chantier de Kostas Panaiotis, Karystos Marine. La suite ici.

  • Mai 2019, Crête, 2ième épisode.

Retour à Elounda… Nous y avions passé 6 semaines en mars/avril 2018 et nous y revenons donc pour ce mois de mai 2019. Nous logeons une nouvelle fois dans la jolie petite maison de Catherine…la suite ici.

  • D’Elounda à Rhodes – 29 mai/12 juin 2019

     Le jeudi 29 mai, l’ancre s’arrachait du sable de la baie de Spinalonga et Azadi mettait cap à l’Est pour rejoindre Sitia. Nous allons y passer deux nuits calmes, prenant le temps de terminer nos formalités relatives à l’ETEPAI. Ce dernier « truc »…la suite ici.
  • De Rhodes à Milos, 12 juin/21 juillet 2019

Le mercredi 12 juin, donc, Brigitte s’envolait vers la France, me laissant avec Pom’. Rendez-vous était pris pour le 21 juillet sur l’île de Milos. En attendant, j’allais profiter de ces 5 semaines pour visiter tranquillement quelques îles que nous ne connaissons pas encore et pour travailler un peu sur le bateau. Je souhaitais installer une cuve à eaux noires… mais je ne recevrais une partie du matériel que la veille du retour de Brigitte. La suite ici.

  • De Milos à Karystos via Poros: fin de la boucle Égéenne 2019.

Nous nous étions arrêtés fin octobre 2017 à Milos en remontant de Crète vers Karystos. Pressés de mettre le bateau au sec et de rentrer en France après 4 mois de vagabondage, nous n’avions pas eu le loisir de l’apprécier. Et pourtant, de toutes les îles que nous avons visité jusqu’à présent, c’est sans conteste celle qui nous a le plus séduit. Que ce soit lors des visites de l’intérieur ou en bateau jusqu’à Kleftiko, que du bonheur. La suite ici.

2018 – Navigations de Crête à Karystos.

  • Navigations 2018 en bref.

Après un hiver relativement court en France – du 02 Novembre au 21 Février, me voici de retour à Karystos. Le soleil est au rendez-vous … la suite ici.

  • Crête, mars/avril 2018.

C’est en Crête que se situe le vrai début de nos pérégrinations grecques. Après un passage éclair fin octobre 2017… la suite ici.

  • Dodécanèse : De Elounda à Karpathos

Fin avril, comme prévu, nous avons donc laissé notre demeure crétoise pour reprendre la mer. Avec une petite pointe de nostalgie tant nous nous y sentions bien. Nous avions nos petites habitudes au village… la suite ici.

  • Rhodes, l’île des chevaliers.

Après Karpathos, nous dirigerons notre étrave vers l’île de Rhodes, la plus septentrionale des îles grecques. Une première journée de mer nous amènera dans la baie de Lindos où nous tournicoterons un bon moment avant de jeter l’ancre. La suite ici.

  • Symi, Nissiros et Astypalia

Après une très bonne semaine à Rhodes, nous continuons notre chemin et visitons les îles de Symi, Nissiros et d’Astypalia, dernières îles du Dodécanèse pour cette année 2018. La suite ici.

  • Amorgos, Naxos, Paros.

Bien évidemment, nous avons fait le détour par le célèbre monastère de la Panagia Chozoviotissa que l’on aperçoit au début du film « Le Grand Bleu » et dont la position spectaculaire, à flanc de falaise, a fait la renommée.

  • Paros, Poros, Athènes: Les déboires d’un marin solitaire; Une semaine avec Yannis et Anne-Laure.

Début juin, nous naviguerons de Paros à Varkysa  d’où Brigitte ralliera l’aéroport Elefthérios-Venizélos, l’aéroport international d’Athènes ainsi nommé en l’honneur de celui qui est considéré comme étant le fondateur de la Grèce moderne. La suite ici.

  • Varkiza, Athènes, Poros, Hydra, …Brigitte de retour avec sa tribu.

Vers 3 heures du matin, Brigitte, Sandra et David arrivent de France. Le même jour nous mettons le cap sur l’île de Poros. Je commence à connaitre le port, la ville et les mouillages alentours. C’est donc sans souci que je propose cette destination à mes visiteurs. La suite ici.

  • Poros, Hydra, Monemvassia, Gerakas, Spetses….. Poros.

Après les enfants de Brigitte et dans l’attente de recevoir Soizic et Anne début septembre, nous aurons le plaisir d’accueillir à bord…la suite ici.

  • Poros Hydra Athènes avec Soizic et Anne. Fin du périple 2018

Nous avons séjourné longuement sur Poros.  Laissez moi vous la présenter plus en détail. La suite ici.

 

2017 – de La Rochelle à Karystos.

  • Navigations 2017 en bref.

2017 nous reverra sur l’eau après une longue période sans naviguer  – de septembre 2015 à juin 2017 – consacrée à la poursuite des travaux sur Azadi et, surtout, au remplacement du moteur après que le propulseur d’origine nous ait lâchement abandonné fin août 2015 au large de l’île de Groix.

début juin 2017, remise à l’eau, la suite ici.

  • Mercredi 5 juillet, 2 heures du mat’ quelque part au milieu du golfe de Gascogne.

Nous avons pris la mer hier en fin de matinée et nous passons donc notre première nuit en mer  depuis bien longtemps.  Je viens de prendre mon quart après que Brigitte ait assuré la première partie de nuit.

Le vent à tourné et nous vient de l’est, en gros sur notre arrière… la suite ici.

  • Gijon – Camarinas

Après deux  jours et deux nuits en mer, nous apprécions de retrouver la terre. Avant d’arriver, nous débordons l’immense et très laide digue de béton qui protège le nouveau port de commerce. Nous laissons passer un gros cargo forcément prioritaire puisque très gros….

Ces premiers contacts visuels peu engageants la suite ici.

  • Porto, 14 et 15 juillet 2017.

L’arrivée sur Porto se fera dans une brume épaisse qui, si elle nous permettra de faire quelques jolies photos, n’aidait pas vraiment notre atterrissage. De fait nous ne verrons le môle Nord – énorme – qu’a une vingtaine de mètres maximum. La suite ici.

  • L’enfer de Coimbra.

Figueira da Foz, Coimbra, escale à San Jacinto, arrivée à Lisbonne.

19 juillet, journée culturelle. Nous prenons de bon matin le train pour Coimbra. Deux A/R (pour la modique somme de 10,80 euros),  48 kilomètres et 20 arrêts plus tard nous sommes arrivés à destination. La suite ici.

  • Lisbonne – Sintra

Azadi est sagement amarré en bout de ponton dans la marina de Bélem, au pied de la tour des Découvertes la suite ici.

  • Escale à Sines, sur le chemin de Lagos.

Après notre longue escale à Lisbonne nous reprenons donc notre route vers le sud.

Nous partirons donc de bon matin de  notre mouillage de Seixal,  la suite ici.

  • De Lagos à Vila Réal de San Antonio

Lagos ne nous laissera pas un souvenir impérissable.La passerelle piétonne situé sur le chenal d’accès ne fonctionnant plus après 22 heures, nous sortons du port vers 20 heures pour nous amarrer au ponton d’accueil. La suite ici.

  • Cadix, une belle escale.

L’espion qui surveille nos déplacements pédestres nous informe que ce samedi nous avons fait 15,4 kilomètres….mais comme c’est tout plat, ça ne compte pas. Je ne parle même pas des calories brûlées bien compensées par nos ravitaillements en Tinto de Verano… La suite ici.

  • Carthagène, une jolie ville qui nous interroge.

Considérée comme incontournable par plusieurs navigateurs de rencontre, la ville de Carthagène mérite effectivement le détour mais nous laisse aussi avec quelques interrogations. La première pensée en arrivant dans la ville depuis le port tout proche, la suite ici.

  • De Barcelone (du 14 au 18 août) à Marseille (du 22 au 25 août)

Des Ramblas au vieux port, du Camp Nou au Stade Vélodrome ou encore de la Sagrada Familia  à Notre Dame de la Garde. La suite ici.

  • Corse – août 2017

La Corse en voilier, les petites criques inaccessibles de la terre rien que pour nous, un rêve réalisé en cet été 2017. Et de plus, un rêve partagé avec Céline et Antoine pour le plus grand bonheur du matelot, heureuse de ces vacances avec sa grande fille. La suite ici.

  • Rome

Nous avons un peu hésité à quitter Sant’Amanza tant le mouillage était idyllique. Mais les bonnes prévisions météo nous ont convaincus de lever l’ancre. Une navigation tranquille même si des orages nous ont suivi toute la nuit. Très joli mais un peu inquiétant quand même de voir la foudre s’abattre sur la mer. La suite ici.

  • De Rome à Capri.

Après ce très plaisant séjour dans la capitale italienne, nous reprenons la mer en direction des îles Pontines, de la baie de Naples et de l’île de Capri.

70 milles nous séparent des Îles Pontines, la suite ici.

  • De Pompéi aux îles éoliennes, farandole volcanique.

Nous avons levé l’ancre dans la matinée du 29 septembre après la plus mauvaise nuit que nous ayons connu à ce jour sur Azadi. La houle nous prenait par le travers, faisant rouler le bateau et ses occupants bord sur bord. Autant dire que nous n’avons quasiment pas fermé l’œil de la nuit. La suite ici.

  • De Vulcano à Zante.

Le 10 octobre, nous avons laissé Vulcano et repris la mer sans enthousiasme. Mais la saison avançait et nous ne voulions pas arriver trop tard sur notre site d’hivernage initial en Crète. Direction tout d’abord la Sicile et le détroit de Messine. La suite ici.

  • De Zante à Karystos.

Après l’atterrissage sur Zante, nous continuons vers notre destination finale – du moins celle que nous avions prévu – à savoir Elounda au nord-est de la Crête.

Pour se faire nous allons longer les côtes ouest du Péloponnèse. Et, en ce mois d’octobre, nous sommes bien seuls sur la mer. La suite ici.

2012